Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2014

Tye Sheridan, l'enfant chéri des cinéastes

Par Aureliano Tonet 

Il a la bouille espiègle des gamins qui s'amusent d'une bagatelle. En cet été 2013, sur la terrasse de l'hôtel Excelsior, à Venise, Tye Sheridan porte une cravate, et l'homonymie entre son prénom et l'étoffe qu'il a nouée autour du cou - "tie" en anglais - le fait rire aux éclats. Alors âgé de 16 ans à peine, il est sur la lagune pour présenter Joe, de David GordonGreen, sélectionné à la Mostra, qui lui vaudra le prix Marcello-Mastroianni du meilleur acteur débutant. 
Mais, débutant, il ne l'est plus depuis belle lurette. Dans les pattes, il a déjà une Palme d'or, The Tree of Life (2012), de Terrence Malick, et Mud (2013), de Jeff Nichols, qui a ravi la critique et le public à peu près partout où il a été montré. A l'horizon, d'autres tournages se profilent, aux côtés de Charlize Theron, John Travolta ou Ewan McGregor - excusez du peu.
De ce doux manège, cependant, il parle avec l'ingénuité des garçons de son âge,…

Un moment de paradis : le Nisi Dominus de Vivaldi interprété par l'Academy of Ancient Music

On n'a pas tout retrouvé des œuvres d'Antonio Vivaldi. De nombreuses pièces, des oratorios, des opéras, des concerti sont à ce jour perdus mais parfois, souvent dans le plus grand des hasards, une pépite resurgit. Parmi les partitions les plus abouties et les plus émouvantes, il y a ce Nisi Dominus (RV608) dont le Cum Dederit est un moment de paradis, surtout dans cette sublime interprétation pourtant vieille de plus de trente ans enregistrée par l'Academy of Ancient Music dirigé par Christopher Hogkwood, avec comme soliste, l'extraordinaire haut-de-contre James Bowman. Fermez les yeux et écoutez : 

Quelle ampleur, quelle beauté. La voix et le style très pur et nuancé de James Bowman ajoute à la profondeur de la musique du prêtre roux. certains nous rabattent les oreilles avec la facilité de ses créations, leur mièvrerie, leur fadeur même. Ceux-là n'ont jamais été à Venise et ne comprennent pas que la musique de Vivaldi est remplie des sensations qui nous prennent q…